SORTIE AU PARC DES FELINS 10 juin 2017

Notre sortie annuelle organisée par Pierre nous emmène cette année au Parc des Félins. Lisez attentivement les explications de Pierre ci-dessous et n’oubliez pas de lui retourner, avant le 30 mai, votre bulletin d’inscription avec votre règlement. 

Pour cela vous avez deux possibilités :

  1. Vous imprimez le talon et l’envoyez complété avec votre chèque par voie postale.
  2. Vous attendez de recevoir par la poste le même bulletin d’inscription que vous complétez et renvoyez de la même façon. Cette année encore nous faisons un envoi postal pour tout le monde. A l’avenir nous privilégierons l’utilisation de l’informatique en tout cas pour tous ceux qui disposent du matériel adéquat (accès à internet et imprimante). Alors entraînez-vous, dès cette année utilisez de préférence l’option n° 2 ! Merci.

SORTIE PARC DES FELINS 2017 (1)

Recherche poules gâtinaises

Monsieur ANDRE, professeur de SVT dans un collège d’Avon recherche des poules gâtinaises pour développer un projet pédagogique avec ses élèves. Voyez ci-dessous son message. Merci de lui adresser des propositions rapidement. Guy

Bonjour,
Je suis professeur de SVT au collège de la vallée
à avon 77210 et je mets en oeuvre un poulailler pédagogique
avec pour objectif de participer à la sauvegarde de race locale
type gâtinaise, et également d’adhérer à vos associations.
J’ai déjà acheté 2 gatinaises lors d’un salon à ormesson
(issues de l’élevage de M.DUCHEMIN?), mais je n’ai pu en racheter
au salon de brie de novembre dernier.
Je recherche jusqu’à 8 autres pondeuses jeunes ou moins jeunes
Si des éleveurs veulent se séparer de spécimens moins
cotés que d’autres, à moindre coût, voire gracieusement.
Et peut-on se faire prêter un coq pour une tentative d’élevage.
Merci de votre retour rapide, car notre poulailler pédagogique
est prêt à accueillir les volailles.
M.ANDRE
collège de la vallée
77210 AVON
0633171464

Recherche coq Pékin adulte et poules Welsumer

Pourquoi ne pas utiliser notre site pour faire connaître aux autres les besoins que nous avons ? J’ai inséré dans les commentaires un message reçu de Laurent SAGNE, tél.  06 07 48 92 28 qui est à la recherche d’un coq Pékin adulte de couleur uniforme. Si vous en avez un de disponible, contactez Laurent SAGNE.

Pour ma part, et dans l’attente de renseignements plus fournis dans la rubrique : « Eleveurs, qui fait quoi , » j’aimerais connaître un éleveur de poules Welsumer.

Merci d’avance.

Guy

 

Quels animaux élevons-nous ?

Depuis longtemps il a paru intéressant à plusieurs d’entre nous de savoir quels animaux (espèces, races, particularités) élèvent les copains.

Travail de recensement un peu fastidieux mais qui peut se révéler très utile. Encore faut-il que chacun me fournisse les renseignements nécessaires à la mise à jour des fichiers !

Voici donc, pour se faire une idée, une première ébauche, très incomplète mais qui ne demande qu’à se compléter. N’hésitez pas à m’envoyer les informations par courriel ou par voie postale. A tous merci.

Guy

LES ANIMAUX QUE NOUS ELEVONS

REGARDS ET PARTAGE

C’est une amie de longue date, une collègue à l’œil perçant pour scruter le fond des âmes, à l’esprit curieux toujours en éveil pour admirer les manifestations de la vie, à la générosité qui s’exprime dans le besoin du partage. Merci Jeannie de nous livrer ainsi ta vision de l’araignée et de sa relation à « l’humain ».

          Une bête si futée…

Le regard de l’homme se pose sur l’araignée.

Ardemment, elle tisse sa toile,

fil d’argent, dentelle de lumière,

piège subtil pour nourrir sa vie.

Une crainte s’empare de l’humain,

un dégoût à fleur de peau

devant les pattes velues de cette besogneuse.

Un voile dans les yeux

et sa tête engourdie,

va-t-il commettre le geste,

succomber à sa peur,

se révéler enfin si…bête ?

Jeannie

Yves ABATE raconte…

La vie en société impose le respect de règles, le respect des lois que se donnent les peuples dans les démocraties (en principe) ou qu’ils subissent dans les dictatures. Ce qui témoigne d’une civilisation avancée, c’est sa capacité à produire des lois justes favorisant l’harmonie entre les citoyens. Mais c’est aussi la faculté de les mettre en oeuvre avec discernement, dans le respect des personnes.

Ce débat n’est pas nouveau. Dans la Rome antique Cicéron, 106 avant J.C.- 43 avant J.C., proclamait déjà : « summum jus, summa injuria ». Autrement dit « le respect strict du droit peut entraîner une grande injustice ». Ou encore « l’extrême justice est injustice ». Il faut donc savoir aménager le règlement lorsque son application brute peut conduire à des sanctions manifestement disproportionnées. C’est contre les tenants de l’intransigeance proclamée par les partisans de « la loi est dure, mais c’est la loi » que s’élevait Cicéron.

Aujourd’hui, encore et toujours, revient à la surface ce vieux débat. C’est à cela que j’ai pensé en lisant le courriel que m’a adressé notre ami Yves ABATE . Au nom de la S.A.B.G. je lui souhaite courage dans cette adversité. Je forme le vœu que cette épreuve n’entame pas son dynamisme au service de la vie sous toutes ses formes et je l’assure de toute notre amitié.

Et maintenant cliquez sur le lien bleu pour lire le courriel que nous a adressé Yves par mon intermédiaire. Qu’il sache que nous ne le laissons pas seul dans sa peine.

Guy

Lettre de Yves ABATE en date du 6 avril

Pour un conditionnement des vaccins volailles en plus petits dosages…

Des acteurs du Développement Durable soutiennent la Pétition Vaccins Volailles

Voici une question qui nous intéresse au premier chef, nous petits éleveurs. Contraints de vacciner nos volailles contre la maladie de Newcastle pour pouvoir les exposer nous n’avons la possibilité de nous procurer le vaccin que par 1000 doses !

N’hésitez pas à cliquer sur le lien ci-dessous pour avoir accès à la pétition en cours si vous souhaitez faire entendre votre voix sur ce sujet. Guy.

Collectif RURALITE

France

18 MARS 2017 — Bonjour à tous.

Le Collectif Ruralité – Vaccins Volailles vous informe et se réjouit que cette gravissime problématique, celle de l’absence sur les marchés mondiaux de vaccins pour volailles fabriqués et distribués en petits conditionnements adaptés, soit de plus en plus identifiée comme un frein majeur. Une contrainte économique et pratique, imposée sans régulation par le lobby agro-industriel et pharmaceutique, contraire à toute forme possible développement durable réel et équilibré dans l’élevage.

Vérité cachée qui aujourd’hui progressivement divulguée au grand public démasque et bouscule désormais les faux-discours lissés. Ceux des gros acteurs de l’industrie de l’élevage qui, a peu de frais sur leurs sites de communication internet et pour suivre les tendances, soutiennent officiellement mais en réalité plutôt par des discours d’intention que dans les faits, une agriculture plus raisonnée parce que à taille humaine. Celle dont nous avons tous besoin, l’agriculture d’avenir qui soit plus respectueuse de l’environnement, de notre santé, de celle de nos animaux.

Nos cheptels de volailles de races pures anciennes, berceaux irremplaçables de biodiversité, déjà bien malmenés alors que le contexte de l’élevage toujours plus se complique et se renchérit, et que des milliers d’éleveurs amateurs et familiaux tentent partout de préserver.

Les petits producteurs traditionnels de proximité qui tentent de développer des circuits courts avec des productions de qualité ne visant pas le gigantisme. Et que l’intégration forcée de l’agriculture tente d’empêcher d’exister, pendant que leurs cathédrales industrielles aux pieds d’argile de l’élevage ne cessent ces derniers mois et années de démontrer leur très haute fragilité sanitaire. Fruit de la concentration, de l’hyper-spécialisation et de la productivité maximale.

Voici donc pour votre information le lien vers ce site de débats sur le Développement Durable qui reprend nos revendications pour la production de vaccins pour volailles en petits dosages et conditionnements :

http://puissance2d.fr/Vaccins-pour-volailles-poules-oies-dindons-canards-etc-Une-petition-pour-qu-ils-soient-conditionnes-en-petits-dosages

Influenza aviaire (10)

Message de Jean-Claude Périquet du 18 mars 2017 :

 

* Vous trouverez la situation sur l’influenza aviaire en France au 17

mars 2017 : 411 foyers H5N8 dans les élevages et 51 cas dans la faune

sauvage confirmés et notifiés sur le site :

http://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-h5n8-le-suivi-de-la-propagation-du-virus-dans-les-elevages-et-dans-la-faune

* A noter que les mesures de prévention (confinement…) contre

l’influenza aviaire ont été levées en Suisse le 18 mars 2017

* De même en Belgique pour les amateurs levée du confinement le vendredi

16 mars à 14 heures