Escrologie : une réaction normande.

Depuis le Nord Cotentin un de nos lecteurs, éleveur de canards, chasseur de gibier d’eau, amoureux de son terroir bocager, réagit aux propos d’Yves.

Je partage complètement les pensées d’Yves ABATE sur « l’escrologie » dont il fait état.  Etant un ancien chasseur de gibier d’eau, j’ai constaté au fil des ans que la mentalité et le comportement du chasseur avaient changé en devenant moins respectueux de l’environnement dans lequel il pratique son loisir.

Que font les opposants à la chasse lorsque les secteurs marécageux sont comblés de terre qui sont de véritables garde-manger pour les anatidés et aussi des endroits  propices à la nidification? Ce n’est peut être pas assez médiatique….

Bref il y aurait tellement de choses à dire sur le sujet. Je  ne pense pas qu’une solution pour satisfaire tout de monde soit trouvée dans un proche avenir.

Merci Georges pour ces quelques mots. Et n’hésite pas à nous livrer derechef tes observations, témoignages, réflexions, expériences…