Éleveurs sélectionneurs amateurs

Tout un programme, ce titre !

C’est ce que nous autres, adhérents de la SABG ou d’autres associations avicoles, nous prétendons être ou nous aspirons à être. Mais qu’est-ce qui se cache exactement derrière ces mots ? Yves ABATE a pris la peine de réfléchir à la question, de se documenter et nous livre le fruit de ses recherches et de ses cogitations. Je l’en remercie vivement.

Tout le monde sera-t-il en accord avec ses propos ? « P’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non » comme on dirait en Normandie. Toujours est-il qu’il serait intéressant que les lecteurs donnent leur avis sur le sujet. Alors à vos plumes d’oie, plutôt à vos crayons ou même à vos claviers ! Qu’importe l’outil, l’important c’est la pensée exprimée et partagée.

Pour accéder au texte d’Yves, cliquez sur le lien ci-dessous.

Eleveur sélectionneur amateur C

Notre sortie du 10 juin au parc des félins, témoignage de Yves ABATE

Au retour de cette fameuse sortie Yves adresse un courriel à Pierre pour lui exprimer ses remerciements. Il m’en adresse également une copie et m’autorise à la publier. Que personne n’hésite à « prendre sa plume » pour exprimer son opinion, en accord ou non avec ces points de vue. De la diversité des regards portés sur un événement naît la richesse des échanges. 

Pierre, un grand merci pour avoir fait venir le soleil pour cette inoubliable sortie  au Parc des Félins.

La grandeur des enclos et les volières m’ont fait rêver. La visite avec un guide est très instructive.

Nous avons pu voir en réel tous ces animaux que nous voyons dans les reportages animaliers.

Le repas était excellent et l’ambiance conviviale. Cela nous permet de parler de nos animaux, de nos reproductions et des souvenirs des anciennes sorties que nous avons partagés ensemble.

A Terre des Singes, l’immense volière aux perroquets était féérique.

Nous avons pu découvrir la vie sociale des Magots dans ce parc forestier magnifique.

Je n’ai qu’un regret, cette présentation au public reflète la vision que notre société développe vis à vis de la nature et que je ne partage pas du tout. Les gens ne veulent plus voir d’animaux derrière des barreaux car ils ont l’impression de les voir en prison, et ils ne veulent plus voir les animaux non domestiques se reproduire en captivité car ils ont l’impression que leur vie future sera en souffrance du manque de liberté.

Pour moi, ma vision du monde animal est basée sur la reproduction des espèces qui maintient la diversité des races.

La jeunesse représente l’avenir de la vie. Nous sommes de passage sur terre, la vie n’est qu’un renouvellement permanent que nous devons protéger.

Je regrette de ne pas avoir vu des petits lionceaux, des petits jaguars, des petits tigres jouer avec inconscience près de leurs parents protecteurs. Cela est sûrement voulu pour ne pas choquer les membres, toujours plus nombreux, des associations qui se disent écologiques. Le but de ces parcs n’est pas pédagogique mais financier et ils doivent faire le maximum d’entrées !

Merci encore pour tout ce que tu as fait pour cette agréable sortie.

Yves

A PROPOS DES PHOENIX

Dans sa récente présentation sur ce site de son élevage notre jeune ami Tom Poncet a publié une photo d’un couple de Phoenix. Photographies très jolies, certes, mais qui ont suscité une réaction de spécialiste eu égard à la conformité des sujets présentés avec les données du standard. Le coq, en particulier, a une morphologie qui laisse à désirer et des faucilles très « modestes » pour cette race !

Merci donc à Alain Chauffourier pour son regard attentif et ses remarques judicieuses. Merci aussi de contribuer à la formation d’un jeune éleveur qui, malgré sa passion et son talent, n’est pas plus que nous autres à l’abri des erreurs toujours possibles. Merci encore, bien sûr, à Tom qui, par ses présentations, permet à tous d’avancer sur le chemin de la rigueur et de la qualité.

Voici la photo incriminée :

COUPLE PHOENIX

Et voici un spécimen présenté par Alain :

PHOENIX Les images parlent d’elles-mêmes !

Message de Madame EXERTIER

Ce 2 mai 2017 je reçois ce message de Madame Exertier à l’attention des membres de la SABG. 

Merci Monsieur Couespel de me tenir au courant des activités de la S.A.B.G.  Je ne suis pas un éleveur très actif ( je ne sais même plus si j’ai payé ma cotisation pour cette année pouvez vous le vérifier s’il vous plaît  afin que je fasse le nécessaire au cas où j’aurais omis de participer)  . J’ai toujours des coureurs Indiens qui finissent tranquillement leur vie chez moi et vivent longtemps ( c’est quand même la preuve qu’ils se plaisent et sont choyés !! ) Longue vie à la S.A.B.G., continuez à préserver le savoir Avicole et à le prolonger en apprenant aux jeunes générations tout ce qui fait un Art ….Le travail , la persévérance, l’écoute etc… Merci pour votre tâche au sein de cette société utile et sympathique qui m’a procuré beaucoup de bons moments inoubliables d’expositions avec bons nombres d’éleveurs à qui j’envoie mes meilleurs souvenirs.Bien Amicalement Madame Exertier.

Yves ABATE raconte…

La vie en société impose le respect de règles, le respect des lois que se donnent les peuples dans les démocraties (en principe) ou qu’ils subissent dans les dictatures. Ce qui témoigne d’une civilisation avancée, c’est sa capacité à produire des lois justes favorisant l’harmonie entre les citoyens. Mais c’est aussi la faculté de les mettre en oeuvre avec discernement, dans le respect des personnes.

Ce débat n’est pas nouveau. Dans la Rome antique Cicéron, 106 avant J.C.- 43 avant J.C., proclamait déjà : « summum jus, summa injuria ». Autrement dit « le respect strict du droit peut entraîner une grande injustice ». Ou encore « l’extrême justice est injustice ». Il faut donc savoir aménager le règlement lorsque son application brute peut conduire à des sanctions manifestement disproportionnées. C’est contre les tenants de l’intransigeance proclamée par les partisans de « la loi est dure, mais c’est la loi » que s’élevait Cicéron.

Aujourd’hui, encore et toujours, revient à la surface ce vieux débat. C’est à cela que j’ai pensé en lisant le courriel que m’a adressé notre ami Yves ABATE . Au nom de la S.A.B.G. je lui souhaite courage dans cette adversité. Je forme le vœu que cette épreuve n’entame pas son dynamisme au service de la vie sous toutes ses formes et je l’assure de toute notre amitié.

Et maintenant cliquez sur le lien bleu pour lire le courriel que nous a adressé Yves par mon intermédiaire. Qu’il sache que nous ne le laissons pas seul dans sa peine.

Guy

Lettre de Yves ABATE en date du 6 avril

VOYAGE A DENTERGEM

Après nous avoir présenté les marchés et bourses d’échanges (article publié le 3 octobre dernier), Patrick LE PAGE nous fait partager un voyage en Belgique à DENTERGEM . Merci à lui de nous faire venir ainsi l’eau à la bouche !

VOYAGE ATTENDU 2016

DENTERGEM le 25 Septembre 2016

4H du matin, les yeux encore endormis, j’attends devant chez moi que Patrick et Éric arrivent. Comme d’habitude, ils sont à l’heure (mieux que la SNCF), pressés comme moi de partir. Un voyage de 3H30 nous attend ce qui nous laisse suffisamment de temps pour bavarder et savoir ce que mes camarades comptent trouver à la bourse. Continuer à lire … « VOYAGE A DENTERGEM »