Le Coq, le Canard déchaîné et la Basse-Cour

Très inspiré par Jean de la Fontaine, Pierre nous livre, non sans humour, sa perception de l’actualité française en cette période pré-électorale. En tant que vice-président de la SABG et de la BCVM il connaît bien le petit peuple de la basse-cour… Lecteurs, jugez-en par vous-mêmes.

Le Coq, en maître séant, élu à la majorité par la Basse – Cour

Pour entonner et faire valoir son chant lyrique tout le jour

Allait de-ci, de-là aux quatre coins du poulailler.

Un Canard déchaîné par ces « cocorico » tonitruants fut fort agacé

Et fit savoir à la Basse-Cour qu’il dévoilerait des faits suite à ce tapage intempestif …

Le Coq aurait fait couver par sa compagne Orpington des œufs présumés fictifs..

Avec véhémence le fier « Gaulois » réfuta ces accusations et clama son bon droit

Affirmant que les œufs avaient bien été pondus par son Orpington chérie, ma foi.

L’affaire fut confiée, pour enquête, au pôle volailler présidé par une p(H)oulette

Dont les investigations suspectaient que l’Orpington avait reçu triple ration de blé et quelques miettes.

Le Coq, excédé, caqueta au complot pour l’envoyer à l’abattoir

Et l’empêcher de promulguer son « cocorico » ostentatoire.

Il jura aux grands dieux que, quoi qu’il advienne, il fera concert

Dans toute la Basse-Cour, car ce « cocorico », il est le seul à pouvoir le faire.

 

Apprenez que celui qui chante aujourd’hui déchantera peut-être demain.

Toute référence à la campagne présidentielle 2017 n’est que pure coïncidence due au seul hasard…. !

 

Une fable de Pierre HERRMANN

 

BONNE ANNÉE 2017 !

Vivre, c’est choisir.

Élever, c’est sélectionner, c’est choisir, donc c’est vivre.

Adhérer à la SABG, c’est élire, c’est choisir, donc c’est vivre.

Adhérer à la SABG c’est lire le bulletin, le site, c’est cueillir des informations, c’est choisir.

Donc c’est vivre.

Être citoyen d’un pays c’est élire des représentants, c’est choisir.

Donc c’est vivre.

Mes vœux pour 2017 : faites les bons choix pour une vie heureuse.

Mais lesquels ? Je ne sais.

A chacun de trouver !!!

Guy

angora

Et, en ce moment, faites comme moi, couvrez-vous bien !

INFLUENZA AVIAIRE (6)

Reçu le 4 décembre 2016 de J.C. PERIQUET :

Des nouvelles de l’influenza aviaire le 4 décembre 2016 :
2 foyers H5N8 ont été identifiés en fin de semaine dans le Tarn et ont été traités : une suspicion est en cours d’investigation dans un troisième élevage de ce département.
Les 5 ateliers ayant reçu des canards d’une des exploitations
contaminées du Tarn (départements 32, 47 et 65) ont été traités
préventivement. du fait des mortalités rapidement observées.
Autour de tous ces élevages, des périmètres de protection (3km) et de surveillance (10km) ont été déployés par les préfets.
Des investigations sont en cours pour identifier les circuits de
ramassage et de livraison. Une attention sera portée sur les élevages situés à proximité des axes routiers empruntés par les camions ayant livré les canards dans les trois départements.

Une suspicion sérieuse est en cours d’investigation en Vendée :
mortalité massive (10 à 20 % en 2 jours avec troubles nerveux et
pancréatite aiguë à l’autopsie). Cet élevage fait l’objet d’un
traitement comme si c’était un foyer (analyses attendues lundi) et les périmètres sont en cours de déploiement.

L’épisode H5N8 que nous traversons est marqué par la pathogénicité du virus et sa diffusion rapide : la plus grande discipline en matière de biosécurité est attendue de tous les acteurs.

Par ailleurs, un cas a été confirmé par l’Anses dans le 74, commune
d’Evian, dans la faune sauvage libre (goéland).

INFLUENZA AVIAIRE (5)

Hier 1er décembre, à 22 heures, je reçois un courriel de J.C. PERIQUET  ci-dessous reproduit :

« Je vous informe qu’un cas d’influenza aviaire hautement pathogène H5N8 a été confirmé ce jour par le LNR de l’Anses sur un élevage de 5000 canards prêts à gaver situé dans la commune d’Almayrac dans le Tarn. La mortalité a atteint 2000 canards en quelques jours ce qui souligne l’extrême virulence de cette souche chez les oiseaux. Les mesures réglementaires APDI et zonage ont été adoptées et les investigations épidémiologiques sont en cours. Continuer à lire … « INFLUENZA AVIAIRE (5) »