EXPOSITION 2021 BRIE-COMTE-ROBERT

Voilà, c’est fait ! Il s’en est fallu de peu, à une semaine près la manifestation aurait été annulée à cause de la progression rapide du virus de l’influenza aviaire. Dès le 5 novembre Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, a placé l’ensemble du territoire métropolitain en risque »élevé ».

Mais tout est bien qui finit bien. Le Président, Gilles GUILLET, à l’issue de ces deux journées d’exposition, a prononcé le discours de clôture dont voici le texte.

Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs,

Deux années se sont écoulées depuis notre précédente exposition puisque 2020 n’a pu se tenir pour les raisons que l’on sait. Aujourd’hui nous pouvons pousser un immense soupir de soulagement : l’expo 2021 a eu lieu et s’est bien déroulée. Jusqu’au dernier moment nous avons été tels des alpinistes à l’assaut d’un sommet enveloppé de brume. Peu de visibilité, chemin escarpé surplombant des précipices, covid-19 à gauche, influenza aviaire à droite.

Bref, grâce à la ténacité des éleveurs, au dévouement des bénévoles et à l’aide précieuse et toujours renouvelée de la municipalité de Brie, le succès fut au rendez-vous.

Il a fallu faire face à des contraintes supplémentaires. Nous y sommes parvenus.  Des rumeurs sur des sites ont peut-être laissé croire à des visiteurs potentiels que la manifestation était annulée mais cela n’a pas empêché les visiteurs de venir à notre rencontre.

Même si les résultats chiffrés ne sont pas à la hauteur des années précédentes, nous ne pouvons que nous féliciter de notre bilan.

Merci à tous.

EXPO BRIE 2021 ET COVID 19

A la demande d’une adhérente nous précisons que l’exposition ne sera accessible, à notre grand regret, qu’aux personnes disposant d’un pass sanitaire comme il est précisé à l’article 21 du règlement.

Art. 21 Le fait de demander son inscription implique l’adhésion totale au présent règlement.
En application des mesures préfectorales actuelles sur la covid 19 et sous réserve de futures directives, un pass sanitaire
attestant d’une vaccination (ou la preuve d’un test négatif de moins de 72h) est exigé des exposants et visiteurs.
ATTENTION : En cas d’annulation de l’exposition les chèques seront non renvoyés mais détruits.

EXPOSITION NATIONALE DE RENNES LES 12, 13, 14 NOVEMBRE 2021

A l’occasion de cette exposition Gérald Dreumont nous fait savoir qu’un groupage sera organisé au départ de Choisy le Roi (possibilité la veille à Brie Comte Robert) pour l’exposition nationale de Rennes les 12-13-14 novembre, exposition qui accueillera un certain nombre de championnats de France de races de pigeons. Voir le commentaire publié en regard de l’article sur l’exposition de Houdan.

EXPOSITION S.A.B.G. A BRIE-COMTE-ROBERT

Les 6 et 7 novembre prochains se tiendra, comme prévu, notre exposition annuelle à Brie-Comte-Robert. Certes des contraintes inhabituelles pèseront sur notre organisation. L’épidémie n’est hélas pas terminée et nous devons tous supporter le lot de désagréments qui l’accompagne. Pour un certain nombre de personnes de par le vaste monde il s’est agi et il s’agit encore de choses encore bien plus graves que de simples désagréments : épisodes de grande souffrance, maladie au long cours, décès de proches… Réjouissons-nous de pouvoir encore nous adonner à l’élevage qui tient une telle place dans nos vies, de pouvoir nous rencontrer pour parler de notre activité et partager le plaisir que nous en éprouvons.

Espérons surtout que l’évolution de la situation ne nous contraindra pas, comme l’an dernier, à annuler au dernier moment cet événement que beaucoup d’entre nous attendent impatiemment.

Cliquez sur les liens ci-dessous pour ouvrir les documents nécessaires à votre participation ainsi que le règlement.

Bonne préparation d’exposition !

ADHÉSIONS 2021

Chers amis,

Le monde entier est plongé dans une crise sanitaire sans précédent qui impose de fortes contraintes de toutes natures à chacun d’entre nous. Notre association a vécu au ralenti toute l’année 2020. La situation ne s’est guère améliorée en 2021. Actuellement les prévisions ne sont pas des plus optimistes.

Le président a réuni le conseil d’administration le 24 juillet dernier pour envisager l’avenir. Dans l’état actuel des choses nous prévoyons la tenue de notre exposition de Brie-Comte-Robert les 6 et 7 novembre prochains. Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour que cet événement majeur dans la vie de notre association ait lieu. Espérons, espérons…

Espérer ne suffit pas. Il faut aussi que chacun d’entre nous se manifeste pour entretenir le souffle de vie de notre association. Et le premier geste consiste à s’inscrire en réglant sa cotisation afin d’être pleinement reconnu en tant qu’adhérent. Les lieux et les moments où habituellement s’accomplissait ce devoir, l’assemblée générale, les sorties ou présentations, l’exposition annuelle… ont disparu pour le moment. Sans doute aussi les prévisions alarmistes ont-elles incité plusieurs d’entre nous à ne pas commander bagues et certificats, commandes qui, souvent, s’accompagnaient du règlement de la cotisation.

Alors, malgré tout, pensez à vous acquitter de votre cotisation 2021 en envoyant votre obole à notre trésorier ou à notre président. Leurs coordonnées figurent dans le tableau ci-après.

Vous trouverez ci-dessous le tableau des adhérents mis à jour ce mois de juillet. Vérifiez les informations qu’il contient et signalez-moi d’éventuelles erreurs ou omissions. Ce tableau sera complété dès réception de vos règlements.

D’avance merci.

Guy

CONDITIONNEMENT VACCINS VOLAILLES

Pétition Vaccins Volailles : la conception d’un vaccin pour volailles en 100 doses avance !

Collectif RURALITE France

18 juil. 2021 — 

La conception du premier vaccin homologué pour volailles en petit conditionnement de 100 doses avance.

Collègues éleveurs, citoyens, bonjour à tous

La production du premier vaccin pour volailles homologué en 100 doses est au stade de la conception et de l’évaluation. Dans quelques mois nous serons confrontés aux procédures d’homologation administrative. Et là, plus nous serons nombreux pour peser sur les blocages et les pesanteurs de l’administration, à résister à la présence nocive des lobbys de l’agro-bio-industrie qui noyautent beaucoup de choses, plus nous aurons de chances d’atteindre l’objectif.

Afin de répondre aux besoins sanitaires identifiés comme les plus urgents, pour la défense de nos petits élevages et de nos patrimoines avicoles irremplaçables, il s’agira d’un vaccin anti-mycoplasmes, mycoplasma gallisepticum et mycoplasma synoviae, en inactivé injectable. Il sera donc totalement adapté pour améliorer la qualité de nos productions, préserver notre fondamental travail de sélection, sécuriser et remonter nos Expositions Avicoles, nos clubs et associations d’éleveurs. En clair, un immense progrès attendu par toute l’aviculture amatrice de sélection et de préservation, l’aviculture familiale et de loisir et les petits producteurs indépendants qui en ont bien besoin !

Personnellement, je l’ai toujours dit mais c’est ici l’occasion de le répéter, je n’accepte de sortir mes meilleurs sujets en Concours, ce qui me permet certes de remporter des prix, que parce qu’ils sont correctement protégés par un ensemble de vaccinations, allant au delà de la seule maladie légalement obligatoire, la Newcastle. Et, croyez-moi, je sais ce qu’il m’en coûte et je suis le premier à vouloir, depuis maintenant plus de 8 années que j’ai lancé et que j’anime la Pétition Vaccins Volailles, que ce scandale inadmissible et impensable, des vaccins pour volailles produits jusqu’ici en milliers de doses unitaires pour les seuls grands élevages industriels, cesse

C’est grâce à cet immense travail d’information et de revendication que nous avons mené depuis donc maintenant plus de 8 années au travers de la Pétition Vaccins Volailles, avec le soutien actif de Parlementaires, qu’un groupe de vétérinaires s’intéresse maintenant à la conception d’une gamme de vaccins pour volailles adaptée aux petites structures d’élevage.

De la réussite commerciale de ce premier vaccin prévu, dépendra l’extension future de la gamme. Vous avez été des milliers à signer la Pétition Vaccins Volailles au cours des années passées, plus de 3.500 petits éleveurs de volailles, soutenus ensuite par de nombreux citoyens.

Nombreux aussi vous avez été à remplir et renvoyer ces derniers mois l’Enquête d’Évaluation, ce qui a permis à ce groupe de vétérinaires de susciter l’attention de partenaires producteurs dans l’industrie pharmaceutique.

Mais un recul étant toujours possible, dans ce monde à la dérive qui ne pense qu’au travers du prisme de l’argent et de la rentabilité, la finance, deux précautions valent toujours mieux qu’une. Comme on dit, aide toi et le ciel t’aidera.

Aussi, ceux d’entre-vous qui n’auraient pas encore participé doivent nous rejoindre. Rejoindre les milliers d’éleveurs qui veulent du concret, des solutions pratiques pour leurs élevages, et qui en ont plus qu’assez que l’on mette constamment la charrue avant les bœufs en leur servant à moindre coût de la théorie, des discours, sans jamais travailler au déblocage effectif des problèmes.

Nous vous renvoyons donc l’Enquête d’Évaluation à remplir et à retourner à ce groupe de vétérinaires courageux qui eux aussi veulent faire bouger les choses, dans le bon sens.

Lien vers l’enquête d’évaluation 
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScUxudn6wWef82kjLAGEudiAN3ATkITeKTseMWMhwJQUdHbOw/viewform

Lien vers la Pétition Vaccins Volailles 
https://www.change.org/p/enfin-produire-les-vaccins-pour-volailles-en-conditionnements-adaptes-aux-petits-elevages/u/29123709

Pour le Collectif Ruralité – Vaccins Volailles, Philippe CARASSOU éleveur amateur naisseur sélectionneur en race Marans, Champion de France et Double Champion d’Aquitaine, Animateur de la Pétition Vaccins Volailles, Conservatoire Avicole du Bouaou, Lot et Garonne.

Des nuages obscurcissent le ciel…

Ci-dessous un message diffusé sur Facebook…

[ANNULATION JOURNEE TECHNIQUE FFV]
Bonjour à tous et toutes, éleveurs et responsables de clubs.
L’équipe de la FFV préparait depuis plusieurs mois/semaines une journée technique de la FFV qui devait avoir lieu le 28 aout 2021 dans le Loiret. Malheureusement, les mauvaises nouvelles ou contraintes s’accumulent :
Un cas de grippe aviaire a été détecté début juillet dans la basse-cour d’un particulier dans le Loiret, à une grosse vingtaine de kilomètres de Viglain. La DDSPP du Loiret ne peut pas garantir avec certitude qu’elle donnerait un accord écrit favorable pour la période de fin aout …
Seconde contrainte, la plus complexe : les contraintes sanitaires liées au Covid-19 depuis les « annonces » du Président de la République E.Macron le lundi 12 juillet.Après analyse des annonces et contacts pris avec plusieurs préfectures pour demander les conditions d’application à une manifestation comme la nôtre, il s’avère que cela devient compliqué pour le concept qui avait été choisi.En effet, avec un prévisionnel à plus de 100 personnes, le tout avec un accès libre tout au long de la journée, nous serions en théorie obligés d’exiger à l’entrée le « pass sanitaire » et dès lors « filtrer » avec un créneau horaire d’arrivée plus ou moins maitrisé : un contre-sens avec le concept d’une journée telle qu’elle était prévue, avec des va-et-vient possibles dans tous les sens sur un site « ouvert ».En outre, les conditions pour assurer la restauration deviennent lourdes et imposent une logistique contraignante (si on veut respecter les règles, ce qui est le cas de la FFV).
Après réflexion, après consultation de l’ensemble du conseil d’administration de la FFV, et en consultant les prévisions sur le Covid-19 qui depuis quelques jours qui ne sont pas franchement optimistes, et compte tenu que rien ne nous garantit qu’une annulation de dernière minute n’est pas impossible, le tout couplé avec le cas de grippe aviaire et les incertitudes de la DDSPP à nous garantir que tout sera possible niveau présentation d’animaux … L’équipe de la FFV a pris la difficile décision d’annuler cette journée technique maintenant, plutôt qu’au dernier moment ou par la contrainte.
Nous tenons cependant à remercier énormément les nombreux clubs qui s’étaient engagés à venir, à faire des stands, des exposés, des présentations … Merci à ceux qui sont prêts à se bouger et à faire vivre notre fédération !
Vous souhaitant à tous et toutes un bel été …Rendez-vous est pris (et confirmé !) pour Limoges en octobre 2021 et la « Nationale Volailles FFV ».
L’équipe de la FFV

ÉTÉ 2021

Réflexions de-ci, de-là…

Mais oui, chers amis ! Nous sommes en été depuis une dizaine de jours. Nous devons nous en convaincre. Pour le moment la canicule est supportable ! Juin s’achève. Une certaine morosité plombe les villes et les villages. La pandémie reste menaçante mais nous apprécions tout de même que les mesures sanitaires de protection nous laissent un peu plus de liberté.

L’inquiétude domine cependant les esprits. Nul ne sait de quoi demain sera fait. Nul ne sait si notre exposition de novembre pourra avoir lieu. Aurons-nous l’autorisation de l’organiser ? Si, par bonheur, la réponse était positive, dans quelles conditions pourrons-nous le faire ? Et quand aurons-nous connaissance des éléments nécessaires pour mener à bien cette tâche ?

Côté éleveurs l’enthousiasme présidant à la mise en route de belles couvées ou de belles portées en vue d’une sélection d’animaux à présenter aux juges n’est-il pas quelque peu affadi ?

Le Conseil d’Administration dans son ensemble se préoccupe de ces questions. Il mettra tout en œuvre pour que tous les éleveurs puissent avoir le plaisir de se rencontrer dans la chaleur de notre exposition. Mais, hélas, il ne dispose à ce jour d’aucune information lui permettant de s’engager de façon ferme et définitive. Soyez tous sûrs que nous ne manquerons pas de vous apporter tous éclaircissements dès que nous aurons nous-mêmes des nouvelles.

Les élections départementales et régionales viennent de se dérouler. Avec le succès (!) que l’on sait. La campagne a mis en évidence les orientations de certains candidats au sujet des activités liées aux animaux. C’est dire si nous sommes concernés. Les réflexions à ces sujets ne peuvent nous laisser indifférents. Le bien-être animal est bien une de nos préoccupations majeures. Mais soyons sur nos gardes car l’expérience démontre que derrière cette idée louable se côtoient des conceptions très différentes.

Pour alimenter nos méditations sur le sujet je propose ces propos d’une éleveuse de brebis en Ardèche, propos rapportés par Erik Orsenna dans son ouvrage « Cochons Voyage au pays du Vivant » :

« Quand on nous traite de meurtriers parce que nous abattons nos bêtes, d’esclavagistes parce que nous persévérons dans la domestication, qu’on nous dit que les loups ont plus de droit que nous de vivre dans les montagnes, après la stupéfaction viennent la colère et le désarroi, et c’est très lourd à porter. »

Et elle déplore « la déconnexion de plus en plus grande en Occident avec la terre, les bêtes et l’acte de production, mais aussi avec la nature et la mort.« 

Voilà peut-être de quoi animer certaines discussions. Je vous adresse mes amitiés, à toutes et à tous.

Guy