BULLETIN 130 Janvier 2023

Notre bulletin annuel est en cours d’élaboration.

Il n’est pas trop tard pour que vous m’adressiez des articles, des réflexions, des propositions pour améliorer le fonctionnement de notre association. Pas trop tard non plus pour me faire part de vos expériences, de vos difficultés, de vos souhaits.

Alors à vos plumes et claviers, toutes les idées sont les bienvenues !

Guy

gc.sabg@gmail.com

Les vœux du Vice-Président

           2023                
En ce début d’année nouvelle notre vice-président, Pierre Herrmann, nous adresse ses vœux.

O combien d’éleveurs de notre association
Se sont investis en 2022 dans leur élevage en vue de notre exposition !
La grippe aviaire et ses kyrielles d’interdictions ont encore œuvré en 2022
A la grande déception des éleveurs et des organisateurs malheureux.
Les contraintes s’accumulent pour dissuader les bonnes volontés
Mais il faut garder espoir de jours meilleurs pour les prochaines années.
Pour 2023, je vous souhaite, à toutes et à tous, le courage volontariste.
Ne restons pas apathiques et unissons-nous pour contrecarrer les écolototalitaristes.

« Notre plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de nous relever chaque fois » (Confucius)

Bonne année 2023 !

Pierre HERRMANN

2023

Coup d’œil dans le rétroviseur… 2022… Feuilletons bien vite le grand livre de l’année :

Santé humaine : les diverses mutations du virus de la Covid-19 sont sources de graves préoccupations dans les divers pays du globe.

Santé animale : l’influenza aviaire a encore bien joué avec nos nerfs. Notre exposition annuelle a été supprimée au dernier moment.

Guerre russo-ukrainienne : les belligérants sont les premiers à souffrir du conflit dans leur chair. Mais les conséquences économiques sur les autres pays de la planète sont loin d’être négligeables.

Climat : les températures élevées, voire très élevées, ont été la règle au cours de l’année. Accompagnées de sécheresse, elles impactent les cultures et les éleveurs que nous sommes voient s’élever les prix de la nourriture de leurs bêtes.

Alors que souhaiter pour 2023 ? Il ne sert à rien d’exprimer des vœux qui n’ont aucun impact sur la réalité des choses. Alors je souhaite que tous les adhérents actuels et potentiels de notre association réfléchissent aux moyens de nous adapter aux circonstances. Oui, réfléchissons, proposons, discutons, échangeons. Des idées peuvent surgir pour revoir nos objectifs en fonction des données du moment. Faut-il maintenir notre exposition annuelle telle qu’elle est actuellement ? Ou bien peut-être l’élargir à d’autres aspects de l’agriculture au cas où les volailles demeureraient indésirables ?

Bonne année d’élevage, bonne année de réflexion, bonne année d’échanges. Et vive 2023 !

Guy