RÉVOLTE D’ÉLEVEUR

A propos des expositions d’animaux.

Chers lecteurs, Il y a 10 jours je recevais ce courriel d’Yves Abate. Hélas, je ne l’ai pas vu immédiatement et mes occupations ne m’ont pas permis de m’en occuper très vite. Je pense cependant que nous sommes tous concernés par le sujet et que nous serons nombreux à partager le sentiment de révolte qu’exprime Yves. Que pouvons-nous faire ? La moindre des choses serait d’en parler entre nous afin de dégager des pistes de réflexion susceptibles de déboucher sur des pistes d’action.

Bonjour Guy, je suis toujours là !

Je te joins une pétition à signer, pétition que je viens de recevoir et  qui m’a révolté : « Non aux expositions d’animaux en ville », et cette pétition a déjà récolté 25 000 signatures !

Je pense que les présidents de clubs avicoles devraient réagir car notre monde est en train de changer. L’EAE a disparu, je vois, d’après le compte-rendu de leur AG, que le Club Avicole du Gâtinais est en difficulté de gouvernance et bien d’autres associations ont des difficultés. Bien sûr que la pandémie du Covid et l’Influenza aviaire n’ont rien arrangé !

Je trouve que de nombreux jeunes deviennent de moins en moins tolérants. Il n’y a qu’à voir la montée de la violence dans le monde entier !

Des groupes minoritaires, activés par les réseaux sociaux, exposent leurs idées et veulent imposer leurs croyances par des pétitions et par des pressions médiatiques.

Ce qu’on appelle nos « libertés » sont en train de diminuer sur tous les plans.

Bien sûr que ce repli sur soi et cette intolérance vis à vis des autres êtres vivants entraine une réaction de mécontentement. Les premiers touchés sont les animaux et nous prenons conscience qu’il faut arrêter certains abus.(élevages intensifs disproportionnés, chasses traditionnelles d’espèces en voie de disparition, souffrance animale dans les abattoirs et dans les corridas et bien d’autres choses qui ne devraient plus exister au 21e siècle).

Les foires agricoles et les expositions avicoles permettent d’améliorer une sélection des animaux domestiques suivant certains critères. Elles permettent également de faire découvrir les animaux domestiques aux jeunes des villes qui ont de moins en moins de contact avec la nature.

Il est certain que notre hobby d’éleveur amateur sélectionneur n’est pas partagé par tous et qu’il est actuellement menacé par des minorités qui mettent en avant de fausses idées. Et les personnes non concernées ou non au courant sont prêtes à signer une pétition et à soutenir ces idées en pensant agir pour la bonne cause.

Voilà le danger de ces pétitions adressées à des non-spécialistes des sujets exposés.

Bien amicalement.

Yves

Et voici le document en question : cliquez sur le lien ci-dessous.

2 réflexions sur « RÉVOLTE D’ÉLEVEUR »

  1. « Selon la loi, les animaux qui sont sortis des élevages et qui sont exposés au contact et agents externes lors de tels événements doivent partir à l’abattoir pour des raisons sanitaires. »
    Cette pétition repose sur un élément-clé pour faire signer les gens : elle les rend directement responsables de la mort des animaux qu’ils auraient caressés ou admirés, c’est extrêmement culpabilisant pour les visiteurs, et c’est à coup sûr ce qui pousse les gens à signer… Il y a là mensonge et manipulation. Il faudrait surtout le faire savoir là où la pétition est diffusée, car personne n’aime être manipulé et utilisé : non, votre tour en calèche ne condamne pas ce poney à mort, il lui donne bien au contraire de la valeur ! Non, ce lapin récompensé par un prix ne va pas être abattu, il va servir de reproducteur !

    J’aime

    1. • Entièrement d’accord avec Claire Chevalier, il faudrait pouvoir faire connaître nos passions pour les races que nous élevons et l’affection que nous portons à nos animaux. Comment faire pour combattre ces antispécistes qui utilisent la corde sensible du public en leur racontant des mensonges ? Ils vont tuer tout nos efforts au nom du soi-disant bonheur animalier. Moi j’ai bien une idée. Amis éleveurs, regroupons nous pour informer le grand public, pour porter nos doléances à nos élus, peut-être même faire signer une pétition ! Rassemblons-nous au sein d’une fédération qui regrouperait éleveurs de poules, pigeons, lapins, canards, etc… Nous pourrions l’appeler : Société Centrale d’Aviculture de France.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :