CONFINEMENT

Voici Pierre. Le confinement l’inspire et, en même temps, il rend hommage à Juliette GRECO qui nous a quittés il y a peu. Le confinement, il en redemande, vous croyez ça vous ?

«De nouveau Confinez-moi »

 De nouveau confinez-moi, confinez-moi

Oui, mais pas tout de suite, pas trop vite

Sachez être attentionné

De nouveau confinez-moi, confinez-moi

Mais ne soyez pas radicalisé comme nos Hippocrates

Et d’abord du discernement

Tout le temps de la réflexion

Ne doit pas être bref, ni affligeant

Informez-moi au mieux

Mais avec retenue

Pour que je m’habitue peu à peu.

De nouveau confinez-moi, confinez-moi

Oui, mais pas tout de suite, pas trop vite

Sachez m’anesthésier, me manipuler, me formater

De nouveau confinez-moi, confinez-moi

Avec délicatesse, persuasion et conviction

Choisissez bien les mots

Exprimez bien vos intentions

Ni trop apathiques, ni trop pléthoriques pour mon cerveau

Voilà, ça y est, je suis

Convaincu et adepte

Grâce à votre talent pour propager la peur, allez-y

De nouveau confinez-moi, confinez-moi

Maintenant tout de suite, allez vite

Sachez me priver, de ma liberté, de ma libre pensée, me consumer

De nouveau confinez-moi, confinez-moi

Conduisez-vous en dictateur

De nouveau confinez-moi, confinez-moi

Et vous…. Confinez-vous !

Pierre HERRMANN

Parodie de la chanson de Juliette GRECO  « Déshabillez- moi » sortie en 1967 et enregistrée le 26 Juin 1967.

Auteur – Robert NYEL ; Compositeur – Gaby VERLOR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s