LE VIRUS

Merci à Yves Abate qui nous fait parvenir quelques réflexions à propos du Covid 19.

Le printemps est là, la nature renaît, les oiseaux chantent, les bois et les prairies reprennent une couleur vert tendre. C’est la plus belle époque de l’année. Mais pas en 2020 ! Oui, ce printemps sera exceptionnel pour l’humanité. Le Covid 19 est là ! Le monde politique a créé une psychose avec ce virus que tout le monde craint et qui s’étend sur l’humanité entière.

Pour l’éleveur amateur le mot virus est bien connu car les maladies virales apparaissent dans les élevages sans prévenir et font de gros dégâts.

On voudrait que tout le monde soit beau et que tout le monde soit gentil sur terre, mais la réalité est tout autre : l’humanité subit Guerres, Terrorismes et Maladies.

Les éleveurs amateurs, à leur niveau, subissent également prédateurs carnassiers, parasites et maladies en tous genres.

Les éleveurs professionnels, vu la concentration de leurs animaux et leurs risques financiers, se protègent bien mieux et doivent anticiper le danger.

Pour le monde végétal c’est exactement la même chose.

Le jardinier amateur subit les prédateurs herbivores, les parasites et les maladies dans son potager.

L’agriculteur professionnel doit protéger sa production par des moyens à la hauteur de ses risques financiers.

Maladies contagieuses.

Quelles sont les différences entre bactéries et virus ? Ce sont des microbes. Ils sont tout petits et on les confond assez facilement. Pourtant ce sont deux choses bien différentes. Et pour lutter contre ceux qui provoquent des maladies mieux vaut les identifier clairement.

Les antibiotiques n’ont aucun effet contre les virus mais empêchent la multiplication des bactéries.

L’humain a toujours eu peur de la mort. Nos dirigeants politiques nous obligent à faire le sacrifice d’une partie de nos libertés pour le dieu COVID 19, exactement comme nos ancêtres en période de crise faisaient des sacrifices pour leurs dieux antiques. Les Égyptiens avaient leur dieu sphinx « Toutou » ou « Tithoès » pour les protéger des maladies contagieuses. Mais, quoiqu’on fasse, nous ne pourrons jamais dominer et nous faire respecter par la nature. Nous pouvons atténuer les effets néfastes mais devrons toujours nous soumettre à ses règles !

Les maladies, dans nos élevages, nous donnent des contrariétés. Mais le plaisir que nous partageons avec nos animaux domestiques ne sera jamais détruit par un satané virus !

Yves ABATE

Je retiens principalement des propos de Yves que nous devrons toujours nous soumettre aux règles de la nature. Et si là résidait la leçon à tirer de cette pandémie ? Si nous n’avions pas assez respecté notre environnement ? Si nous prenions conscience qu’une modification de nos comportements vis à vis de la nature pourrait être salvatrice ? Guy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s