FORTES CHALEURS : précautions à prendre dans nos élevages.

Le réchauffement climatique inquiète à juste titre nombre de nos contemporains. Ses effets sur la vie quotidienne concernent beaucoup de gens. Jardiniers, agriculteurs sont aux premières loges mais beaucoup d’autres actifs ou anciens actifs qui, ayant atteint un âge avancé, souffrent dans leur corps des excès de chaleur. Pour nous, éleveurs, nous constatons des conséquences néfastes sur nos protégés et nous sommes dans l’obligation de trouver des solutions pour leur permettre de sortir saufs et en bonne santé de ces périodes éprouvantes pour tous les organismes.

« COUP DE CHALEUR » et « PERIODE DE CHALEUR »
Le coup de chaleur est une exposition à des températures anormalement élevées mais limitée dans le temps et compensée par des périodes plus fraîches, en particulier la nuit, permettant une certaine récupération. La période de chaleur consiste en une exposition chronique sans période fraîche.  

CONDUITE A TENIR
Dans les grands élevages professionnels des dispositions particulières doivent être observées dès la conception des bâtiments d’élevage. Isolation, orientation, aération, brasseurs d’air et extracteurs, moyens de brumisation… tout doit être prévu dans le détail par ces exploitants qui gèrent des populations importantes d’animaux ce qui augmente encore les risques de mortalité et, en tout cas, peut nuire gravement à la qualité des produits. En ce qui nous concerne, éleveurs amateurs dont les élevages sont plus modestes, nous ne sommes pas pour autant dispensés de nous préoccuper de fournir à nos protégés les conditions de vie capables de leur assurer confort et croissance harmonieuse. Sachant que les volailles recherchent la fraîcheur en se couchant sur le sol on veillera à réduire la quantité de litière pour diminuer la fermentation. En ce qui concerne la nourriture on limitera le dégagement de chaleur dû à la consommation d’aliments en ne distribuant pas les rations juste avant et pendant le coup de chaleur. On attendra que la température ait suffisamment baissé pour réalimenter. Bien sûr on laissera à disposition du cheptel de l’eau fraîche que l’on renouvellera régulièrement. Il peut être utile de recourir à une supplémentation en vitamine C. Autre point important : le statut sanitaire des volailles. En effet les infections bactériennes chroniques rendent les animaux plus sensibles aux accidents de coups de chaleur. Il est donc indispensable d’être encore plus vigilant qu’à l’accoutumée quant à l’état sanitaire de l’élevage.
PARTICULARITES CONCERNANT LE LAPIN  
Dès que la température dépasse 26° le lapin est obligé de lutter. Comment ? En respirant rapidement et en dilatant les vaisseaux de ses oreilles pour éliminer la chaleur latente. Les grandes chaleurs entraînent une acidose métabolique conduisant à la mort. Autres conséquences :
-baisse de la consommation alimentaire (d’où diminution de la lactation, mauvais état général, croissance des jeunes ralentie)
-perturbation de la reproduction (baisse de l’ardeur sexuelle des mâles, moindre qualité du sperme, baisse de la réceptivité des femelles, mises bas perturbées, mort-nés)
Que faire ? D’abord favoriser tout ce qui est de nature à diminuer la température ambiante dans l’habitat du lapin (ombrages, ventilation…) Ensuite stimuler l’appétit autant que possible. Veiller à ce que les animaux puissent s’abreuver en permanence avec une eau fraîche de qualité fréquemment renouvelée. Le vétérinaire peut être amené à prescrire des vasodilatateurs périphériques, des injections d’étiléfrine les jours de mise bas, une couverture d’antibiothérapie à l’automne pour prévenir les accidents sanitaires survenant avec les changements de température et d’humidité.
Guy Couespel— Documents de référence : 1– La France agricole 2– Maladies des volailles (Guérin-Balloy-Villate) 3-Maladies des lapins (Samuel Boucher—Loïc Nouaille)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s