COCO A ÉMU YVES ABATE

Cocorico ! COCO

Je suis consterné de voir Coco condamné à se taire.

Le coq est souvent une cause de mésentente de voisinage par son chant très sonore qui débute dès le lever du soleil.

Beaucoup d’éleveurs amateurs ont eu des problèmes avec le bruit que font leurs volailles et ont abandonné la reproduction de certaines espèces.

Certaines personnes ne supportent pas la gêne sonore occasionnée par les animaux. Eh oui, il est difficile de comprendre que des gens n’aiment pas les animaux !

Mais il suffit de voir tous les abandons d’animaux de compagnie, au début des vacances, pour se rendre compte que beaucoup voient les animaux comme des objets qu’ils jettent quand ils n’en ont plus besoin ou quand ça les dérange ! Ils n’ont aucun sentiment et aucune affection. Il suffit de voir la surpopulation actuelle des refuges pour chiens et chats.

Alors, à la moindre nuisance, ils s’en prennent au propriétaire de l’animal. J’ai connu ces accusations lorsque j’habitais dans la proche banlieue parisienne.

Un voisin ne voulait pas d’animaux à côté de chez lui. J’ai supprimé mon coq mais ai gardé mes pigeons. Il a demandé à la police de faire un contrôle sanitaire de mon élevage, sur la propreté, les odeurs et sur les rats. Les services vétérinaires ont conclu que j’étais exemplaire. Alors il m’a reproché que mes animaux attiraient les mouches chez lui !

J’ai eu la chance, pour ma retraite, de pouvoir aller habiter un petit village rural de la Beauce, loin des bruits de circulation automobile, de sirènes de voitures et de rassemblements musicaux et festifs.

Je reconnais que mes animaux (paons, oies, dindons, pintades, faisans et autres volatiles) font du bruit dans le village, mais pour l’instant personne n’a osé porter plainte car nous apprécions tous notre tranquillité rurale loin des pollutions urbaines. Le « vivre ensemble » impose la tolérance des autres.

Alors, Coco, j’espère que pendant longtemps encore, tes poules auront le plaisir d’être réveillées par ton chant émouvant pour fêter la nouvelle journée que Dieu nous permet de vivre.

YVES ABATE

2 réflexions sur « COCO A ÉMU YVES ABATE »

  1. Bravo pour ce message
    Il faut arrêté avec cette stupidité de vouloir faire taire notre symbole nationale
    Nous ne savons plus quoi faire de nos jeunes coqs car tous le monde a peur d’en prendre

    J'aime

Répondre à Aubry Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s