Les poux des poules

Clément Challier a eu, au cours de la saison d’élevage 2016, le désagrément de perdre plusieurs volailles à cause des poux . Contrarié mais nullement abattu, il s’est documenté pour mieux s’armer. Il livre ici le fruit de ses recherches afin d’éviter à d’autres éleveurs la même mésaventure. Dans cet article il est surtout question du pou rouge. 

Poux des poules

De nombreuses maladies et parasites nuisent à la bonne santé de nos volailles. C’est notamment le cas de la coccidiose , du coryza mais également des poux. L’invasion de poux constitue un véritable fléau dans un cheptel.

Quels sont les poux des poules ?

Le pou des poules ou pou des oiseaux est un parasite très néfaste pour les poules ou autres volatiles. On distingue plusieurs espèces de poux. Le plus courant est le pou rouge (dermanyssus gallinae). Il fait partie de la classe des arachnides, animaux à 8 pattes comprenant les araignées, les acariens et les scorpions.C’est aussi un ectoparasite car il vit à la surface externe de l’être vivant qu’il attaque. Le pou a d’abord une couleur grise, rouge, puis presque noire dès qu’il est bien repu. Quant à sa larve, elle est blanche transparente.

Il est difficile d’éradiquer le pou rouge car il se cache durant la journée dans les charnières de portes, les petites fissures, les fentes, sous les fientes, le pondoir, le perchoir etc. Dès la nuit tombée, il attaque les poules pour se nourrir de leur sang. Il apprécie également un climat chaud et humide qui facilite sa prolifération.

Bon à savoir : le pou rouge peut être transmissible à l’homme et provoquer des allergies lors des piqûres.

Citons aussi le pou broyeur, anciennement appelé pou mallophage. Nous en parlerons dans un autre article.

Les dégâts occasionnés par les poux rouges des poules

Le pou rouge se nourrissant du sang des poules, il entraîne rapidement un affaiblissement général de l’état de santé de l’animal.

En cas de forte invasion :

  • La ponte ralentit.

  • Les œufs sont de mauvaise qualité.

  • On peut même apercevoir de petites taches rouges sur certains œufs.

  • De nombreuses piqûres peuvent provoquer une forte anémie chez la poule.

  • Les poules peuvent même mourir par épuisement.

  • Une invasion nocturne massive peut déclencher dans un poulailler une panique amenant les bêtes à s’entretuer.

Comment éliminer les poux des poules ?

Les poux des poules et le pou rouge plus particulièrement sont des parasites redoutables, véritables ennemis des volatiles. Ils peuvent rester cachés pendant des mois sans manger avant de réapparaître. De plus, leur reproduction est très importante de 100 à 200 œufs par semaine.

Pour réduire l’arrivée des poux rouges, il est essentiel de nettoyer régulièrement son poulailler dans les moindres recoins. Mais en cas d’invasion des poux, il faut traiter rapidement le poulailler ainsi que les volatiles :

  • Le poulailler

  • Traitez et désinfectez le poulailler dans l’obscurité (lorsque les poux sortent de leur cachette) avec un insecticide spécifique.

  • Videz entièrement le poulailler de tous ses accessoires et nettoyez-les à fond.

  • Brûlez la litière du poulailler

  • Grattez et brossez en profondeur et dans les moindres recoins le poulailler. Il en est de même avec le matériel (pondoir, mangeoire, abreuvoir, nichoir…) avec de l’eau et du savon noir.

  • Appliquez sur les murs du poulailler de la peinture à la chaux au minimum une fois par an. Cela réduit l’arrivée des poux rouges

  • Il peut être utile, en agissant avec de nombreuses précautions, de passer la flamme d’un chalumeau à gaz dans les endroits difficiles d’accès.

À noter : autrefois, on traitait le poulailler avec du grésil. De nos jours, cette matière est interdite car elle est cancérigène.

  • Les poules

  • N’hésitez pas à saupoudrer les ailes et les plumes de répulsif pour parasites comme la terre de diatomée (traitement pour les poules et également pour le poulailler). Vous pouvez aussi faire appel à d’autres produits d’origine biologique.

  • Consultez rapidement votre vétérinaire afin de mettre en place un traitement adapté.

  • Quand vous manipulez vos poules, protégez-vous (mains,visage, corps) afin que les poux ne vous attaquent pas.

Clément CHALLIER

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s