à la Une

SOCIETE AVICOLE BRIE ET GATINAIS

logo

Qui sommes-nous ?

Des éleveurs passionnés de nature, souvent aussi jardiniers, apiculteurs, des amoureux de la vie sous toutes ses formes. Le 10 février 1981 nos prédécesseurs ont fondé cette association selon les principes de la loi de 1901.

Nous poursuivons de notre mieux les buts qu’ils s’étaient assignés et qui figurent dans les statuts :

  • la défense des intérêts des éleveurs amateurs d’animaux de basse-cour ou d’ornement
  • l’amélioration et la conservation des animaux de races pures
  • la participation  à des actions pédagogiques en lien avec les écoles pour répondre à la curiosité des enfants et des jeunes dans les domaines de la vie animale, de l’organisation des écosystèmes, de découverte de la richesse des différentes formes de vie, de développement des valeurs de respect de la vie…

Notre siège social est actuellement à la mairie de BRIE-COMTE-ROBERT.

Chaque année nous organisons début novembre une grande exposition dans la salle du Safran de cette ville.

Un aperçu de la variété des animaux qui retiennent toute l’attention des adhérents de la Société Avicole Brie et Gâtinais. Cliquez pour voir les photos.

Continuer à lire … « SOCIETE AVICOLE BRIE ET GATINAIS »

LE VIRUS

Merci à Yves Abate qui nous fait parvenir quelques réflexions à propos du Covid 19.

Le printemps est là, la nature renaît, les oiseaux chantent, les bois et les prairies reprennent une couleur vert tendre. C’est la plus belle époque de l’année. Mais pas en 2020 ! Oui, ce printemps sera exceptionnel pour l’humanité. Le Covid 19 est là ! Le monde politique a créé une psychose avec ce virus que tout le monde craint et qui s’étend sur l’humanité entière.

Pour l’éleveur amateur le mot virus est bien connu car les maladies virales apparaissent dans les élevages sans prévenir et font de gros dégâts.

On voudrait que tout le monde soit beau et que tout le monde soit gentil sur terre, mais la réalité est tout autre : l’humanité subit Guerres, Terrorismes et Maladies.

Les éleveurs amateurs, à leur niveau, subissent également prédateurs carnassiers, parasites et maladies en tous genres.

Les éleveurs professionnels, vu la concentration de leurs animaux et leurs risques financiers, se protègent bien mieux et doivent anticiper le danger.

Pour le monde végétal c’est exactement la même chose.

Le jardinier amateur subit les prédateurs herbivores, les parasites et les maladies dans son potager.

L’agriculteur professionnel doit protéger sa production par des moyens à la hauteur de ses risques financiers.

Maladies contagieuses.

Quelles sont les différences entre bactéries et virus ? Ce sont des microbes. Ils sont tout petits et on les confond assez facilement. Pourtant ce sont deux choses bien différentes. Et pour lutter contre ceux qui provoquent des maladies mieux vaut les identifier clairement.

Les antibiotiques n’ont aucun effet contre les virus mais empêchent la multiplication des bactéries.

L’humain a toujours eu peur de la mort. Nos dirigeants politiques nous obligent à faire le sacrifice d’une partie de nos libertés pour le dieu COVID 19, exactement comme nos ancêtres en période de crise faisaient des sacrifices pour leurs dieux antiques. Les Égyptiens avaient leur dieu sphinx « Toutou » ou « Tithoès » pour les protéger des maladies contagieuses. Mais, quoiqu’on fasse, nous ne pourrons jamais dominer et nous faire respecter par la nature. Nous pouvons atténuer les effets néfastes mais devrons toujours nous soumettre à ses règles !

Les maladies, dans nos élevages, nous donnent des contrariétés. Mais le plaisir que nous partageons avec nos animaux domestiques ne sera jamais détruit par un satané virus !

Yves ABATE

Je retiens principalement des propos de Yves que nous devrons toujours nous soumettre aux règles de la nature. Et si là résidait la leçon à tirer de cette pandémie ? Si nous n’avions pas assez respecté notre environnement ? Si nous prenions conscience qu’une modification de nos comportements vis à vis de la nature pourrait être salvatrice ? Guy

DECONFINEMENT

Quel vilain mot !

Enfin, nous voilà en liberté surveillée. Si nous voulons respecter la règle des 100 km nous disposons désormais d’un outil pratique que Michel Nivelle a eu la gentillesse de m’adresser récemment. Il s’agit d’une application que vous pouvez ouvrir sur votre portable grâce au lien suivant :

https://100km.space/

Merci à Michel !

Guy

SORTIE DE JUIN 2020 ANNULATION

Au cours de notre assemblée générale du 7 mars nous avions choisi de nous rendre au parc animalier de THOIRY pour notre sortie annuelle prévue le 20 juin 2020.

Compte tenu des circonstances sanitaires qui entraînent des décisions de confinement dont nous sommes tous victimes il est impossible, dans l’état actuel des choses, d’envisager l’organisation d’un tel événement. A notre grand regret nous décidons d’annuler cette sortie. Nous espérons que 2021 sera plus favorable et que nous pourrons alors envisager de réaliser ce projet.

Avec tous nos regrets,

Pour le Bureau,

Pierre HERMANN

AU FIL DES LECTURES – CURIOSITES.

Un article de Michel Feltin-Palas retient mon attention. Je pense que certains d’entre vous pourront être intéressés par ces précisions concernant l’origine des noms de certains animaux que nous sommes susceptibles d’élever ou au moins de côtoyer.

Canari.

Quel est le rapport entre un canari et un chien ? Curieuse question en apparence, et pourtant… Au premier siècle avant Jésus-Christ le roi Juba de Numidie (actuelle Afrique du Nord) débarqua dans un archipel espagnol où il fut frappé par la présence de chiens gigantesques. Il appela donc cette île « l’île aux chiens », chien se disant en latin « canis ». Ce furent donc les îles Canaries.

Par la suite on trouva sur ces îles une multitude de petits serins que l’on appela tout naturellement « canaris ». Qui eut cru qu’il y eût un rapport entre un chien et un canari ?

Histoire de Dinde et de Pintade

La dinde est venue en Europe par les conquistadores qui l’ont ramenée au XVI° siècle du Mexique. Mais à cette époque les navigateurs pensaient avoir rejoint les Indes alors qu’ils découvraient, sans le savoir, un continent inconnu d’eux, l’Amérique. Cet animal fut donc baptisé « poule d’Inde » puis simplement « dinde ».

Quant à la pintade elle a longtemps aussi été appelée « poule d’Inde » ou même « géline d’Inde ». Remarquons que le mot « géline » a la même racine que « gallinacé ». En réalité la pintade est originaire d’Afrique du Nord (antique Numidie comme nous l’a appris le canari) et elle a été importée par les Grecs et les Romains. Comment l’appelait-on à cette époque ? Je ne sais. Au Moyen-Age elle fut nommée « poule d’Inde » puis « poule du pharaon ». Et ce n’est que lorsqu’un navigateur vénitien au service du Portugal en ramena en Europe qu’elle prit le nom de « pintade », nom venant du portugais « pintada » qui signifie « peinte » du fait des couleurs de son plumage. Elle fait partie de la famille des Numididae en rapport avec son pays d’origine mais est parfois placée dans la famille des phasianidae.

Si ce petit article vous a intéressé n’hésitez pas à cliquer sur « commentaire » pour le faire savoir. D’avance merci.

Guy

TOUT SAVOIR SUR LES PIGEONS

Éleveurs de pigeons vous présentez de nombreuses races et variétés de pigeons dans les expositions. Pour les non spécialistes comme moi il est difficile de s’y reconnaître.

J’ai donc appelé Gilles au secours. Complétant ses connaissances par des recherches approfondies il m’a envoyé le précieux document que vous pouvez ouvrir en cliquant sur le lien. Je peux y voir un peu plus clair. Le fait de les classer en catégories est une simplification. Mais les noms donnés ne me parlent pas tous vraiment. Je fais donc appel à vous tous, éleveurs spécialistes. Pourriez-vous m’envoyer 3 choses qui permettraient de produire des articles instructifs sur notre site :

1- Une ou des photos des pigeons que vous élevez avec le nom de la race, les caractéristiques de la variété.

2- Le nom de la catégorie à laquelle ils appartiennent ainsi que des explications me permettant de comprendre pourquoi votre pigeon est un pigeon de forme ou un pigeon de couleur ou bien encore un boulant ou …

3- Éventuellement il serait intéressant que vous développiez les raisons pour lesquelles vous vous êtes passionné pour la race que vous présentez.

Merci infiniment pour votre participation. Je rappelle mon adresse mail :

gc.sabg@gmail.com

Et voici le catalogue réalisé par Gilles, il vous suffit de cliquer sur le lien pour l’ouvrir.

ASSEMBLEE GENERALE 2020

RAPPEL :

Notre assemblée annuelle se tiendra le 7 mars prochain à 10 h 30 aux « SALONS DE REAU » 10 rue Frédéric Sarazin 77550 REAU N104 A5B sortie 13.

Le coupon d’inscription au repas doit parvenir à Pierre Herrmann le jeudi 27 février 2020.

Les votes par correspondance pour le Conseil d’Administration doivent parvenir à Gilles Guillet au plus tard le 6 mars.

A très bientôt !